Aller au contenu principal
Menu.
  • A-
  • A
  • A+

Histoire

 

lptf.jpg

 

Le professeur Jean Cros a fondé l'IPBS en 1996, dans le but d'appliquer les méthodes et concepts de la biologie cellulaire, moléculaire et structurelle moderne à l'identification et à la validation de nouvelles cibles pharmacologiques dans les domaines du cancer et des récepteurs couplés aux protéines G. Dès le début, l'IPBS s'est concentré sur la recherche fondamentale, dans le but d'appliquer les résultats de ses recherches au développement d'approches pharmacologiques innovantes.

 

L'ouverture d'un nouveau bâtiment en décembre 1997 a permis de réunir tous les groupes de recherche sur un même site, au cœur du campus de l'Université Paul Sabatier.

 

Sous la direction du Professeur François Amalric (1999-2008), l'IPBS a poursuivi les mêmes objectifs : la caractérisation et la validation de nouvelles cibles pharmacologiques par des approches de biologie moléculaire et cellulaire, ainsi que l'analyse des relations structure/fonction des biomolécules et de leurs assemblages. Au cours de cette période, de nouveaux groupes de recherche et de nouvelles installations en biologie structurale, biophysique et protéomique ont été établis à l'institut. Le pôle protéomique de l'IPBS est devenu une structure de référence dans le domaine et constitue l'un des trois nœuds de l'infrastructure protéomique française (ProFI).

 

L'organisation actuelle de l'institut découle d’une série d'événements, à commencer par la création, en 2003, du département "Mécanismes moléculaires des infections mycobactériennes" et le recrutement de deux jeunes chefs d'équipe de l'Institut Pasteur (Paris). Ce département, récemment rebaptisé "Tuberculose et biologie des infections", est un acteur clé de la recherche sur la tuberculose et les maladies infectieuses, aux niveaux national et international.

Le département "Biologie du cancer" a été créé en 2005, et au cours de la période 2005-2009, cinq nouvelles équipes sont venues le renforcer dans deux principaux axes de recherche : la recombinaison et la réparation de l'ADN, et le microenvironnement tumoral. Par ailleurs, l’année 2009 voit naître le nouveau département "Biologie structurale et biophysique", en vue d’améliorer la visibilité des équipes de l'IPBS en biologie structurelle (RMN biologique intégrative, cristallographie aux rayons X, spectrométrie de masse et protéomique) et en biophysique (biophysique structurelle et cellulaire). Les équipes de ce département développent des concepts et des méthodologies originales et travaillent en étroite collaboration avec les autres départements

 

En janvier 2009, le docteur Jean-Philippe Girard succède au professeur François Amalric au poste de directeur de l'institut. La politique actuelle de l'IPBS est d'accroître sa coopération internationale par le renforcement du cadre d'accueil des étudiants et chercheurs étrangers, et par la participation à des programmes de mobilité tels que "Projets de Recherche Conjoints" (PRC) développés par le CNRS et "Partenariats Hubert Curien" (PHC) développés par le Ministère de l’Europe et des Affaires étrangères afin de stimuler l'émergence de projets innovants et de former et d'attirer de nouveaux chefs de groupe pour maintenir le leadership de l'IPBS dans ses divers domaines de recherche.

pano_web.jpg