Aller au contenu principal
Menu.
  • A-
  • A
  • A+

Jean-Philippe Girard, lauréat du Prix Jean Valade de la Fondation de France

Jean-Philippe Girard, médaille d’argent 2013 du CNRS, directeur de recherche à l’Inserm et directeur de l’Institut de pharmacologie et de biologie structurale (IPBS - CNRS/Université de Toulouse III-Paul Sabatier), est récompensé par le Prix Jean Valade de la Fondation de France pour ses travaux sur l’IL-33, une cible thérapeutique majeure pour l’asthme et les maladies allergiques.

Jean-Philippe Girard recevra le Prix Jean Valade le 28 mars au Collège de France à Paris lors de la Soirée de la recherche médicale de la Fondation de France, qui fête ses 50 ans cette année. Créée par legs en 1994 sous l’égide de la Fondation de France, la Fondation Jean Valade récompense une découverte à application médicale rapide.

Jean-Philippe Girard est honoré pour ses travaux sur l’IL-33, une protéine qu’il a découverte dans son laboratoire à Toulouse il y a une quinzaine d’années. L’IL-33 joue un rôle très important dans les maladies allergiques telles que l’asthme, l’eczéma et la rhinite allergique. Ces maladies fréquentes touchent de nombreux patients de l’enfance à l’âge adulte, et d’après les estimations de l’OMS, il y a actuellement 300 millions de personnes qui souffrent d’asthme dans le monde. De nombreux patients ne répondent pas aux thérapies actuelles. Le développement de nouvelles stratégies thérapeutiques est donc crucial.

girard_pollen.jpg

L’objectif des recherches que Jean-Philippe Girard développe depuis de nombreuses années est de comprendre les rôles de l’IL-33 en temps normal et lors des réactions allergiques. Des études génétiques impliquant des milliers de patients ont permis d’identifier le gène codant la protéine IL-33 comme l’un des principaux gènes de prédisposition à l’asthme chez l’homme. Jean-Philippe Girard a montré que la protéine IL-33 est retrouvée en abondance au niveau des vaisseaux sanguins et des tissus en contact avec l’environnement extérieur (poumons, peau, estomac) et qu’elle agit comme un signal d’alarme chargé de prévenir les globules blancs lorsqu’un tissu est endommagé.

 

Récemment, en collaboration avec Corinne Cayrol, chercheuse CNRS à l’Institut de pharmacologie et de biologie structurale, il a réalisé une avancée majeure en montrant que l’IL-33 fonctionne comme un véritable capteur capable de détecter les allergènes dans les voies respiratoires. Parmi les allergènes détectés, on retrouve des allergènes présents dans l’air ambiant (plusieurs types de pollens, des acariens, des spores de champignons) et d’autres impliqués dans l’asthme professionnel (comme la subtilisine utilisée dans des détergents). Les travaux de Jean-Philippe Girard et de son équipe ont contribué à la validation de l’IL-33 en tant que cible thérapeutique pour les maladies allergiques. Des essais cliniques avec des anticorps monoclonaux thérapeutiques qui bloquent les effets de l’IL-33 sont en cours et les premiers résultats sont très prometteurs.

 

Ces nouveaux traitements développés par plusieurs grandes sociétés pharmaceutiques (Sanofi, Roche, GSK) devraient bénéficier très prochainement aux patients souffrant d’asthme sévère ou d’autres maladies allergiques.

 

Ingénieur diplômé de l’INSA de Toulouse, Jean-Philippe Girard, 52 ans, s’est engagé dans la recherche dans les années 1990, à la faculté de médecine d’Harvard à Boston. Directeur de recherche de classe exceptionnelle à l’Inserm, il poursuit actuellement ses travaux à l’IPBS, un grand centre de recherche du CNRS et de l’Université Toulouse III - Paul Sabatier. Directeur de l’IPBS depuis 2009, il est également directeur de la Fédération de recherche en biologie de Toulouse depuis 2012. Il a reçu plusieurs récompenses prestigieuses pour ses découvertes, notamment la médaille d’argent du CNRS en 2013 et le Grand prix de cancérologie de l’Académie des sciences en 2012. Ses travaux sont actuellement financés par l’Agence nationale de la recherche, l’Institut national du cancer, le LABEX TOUCAN et la Fondation ARC.

 

Contacts

Chercheur CNRS l Jean-Philippe Girard  l T 05 61 17 59 67 l Jean-Philippe.Girard@ipbs.fr
Communication IPBS l Françoise Viala l T 05 61 17 54 12 l communication@ipbs.fr