Immunomodulation par les lipides et les glycoconjugués mycobactériens

Jérôme Nigou
Jérôme Nigou

Responsable d'équipe

Notre principal objectif est de déchiffrer le dialogue moléculaire qui s’établit entre Mycobacterium tuberculosis et les cellules immunitaires de l’hôte pendant l’infection. Nous nous attachons à comprendre le rôle et les relations structure-fonction des lipides et des glycoconjugués de l’enveloppe cellulaire dans la reconnaissance immunitaire innée des mycobactéries et la stimulation des cellules T restreintes par le CD1.

Nous combinons des approches multidisciplinaires pour déchiffrer et exploiter les propriétés immunomodulatrices des lipides et des glycoconjugués de Mycobacterium tuberculosis (lipides et glycoconjugués).

Nous utilisons une approche multidisciplinaire combinant la lipidomique, la microbiologie, la biologie cellulaire et l’expérimentation animale pour explorer au niveau moléculaire plusieurs facettes de l’interaction hôte-pathogène. De plus, nous souhaitons traduire ces connaissances fondamentales en nouvelles stratégies/outils thérapeutiques, préventifs ou diagnostiques à évaluer.

Modulation de la réponse immunitaire innée 
Mycobacterium tuberculosis (Mtb) inhibe la réponse immunitaire innée, y compris l’inflammation et l’autophagie, favorisant ainsi sa survie dans l’hôte infecté. Nos objectifs sont de découvrir les bases moléculaires de la reconnaissance de Mtb par les récepteurs de reconnaissance de motifs moléculaires (PRR), y compris les TLR et les lectines de type C, et d’identifier les facteurs de Mtb qui modulent la fonction des macrophages. De plus, nous souhaitons caractériser le trafic des lipides de Mtb dans les vésicules extracellulaires et le remodelage du lipidome de Mtb pendant l’infection.

Présentation d’antigènes glycolipidiques aux cellules T restreintes par CD1
Les lipides et les glycolipides sont des antigènes importants qui induisent des réponses immunitaires spécifiques médiées par les cellules T CD1. Nous souhaitons définir le répertoire des épitopes lipidiques de Mtb, caractériser les étapes et mécanismes moléculaires de leur présentation par les cellules présentatrices d’antigènes et évaluer l’efficacité protectrice de ces lipides antigéniques dans des modèles animaux d’infection par Mtb.

Définitions structurale et fonctionnelle du glycoprotéome de Mtb
Nous avons précédemment démontré que la O-mannosylation des protéines est cruciale pour la virulence de Mtb. Nos objectifs sont d’identifier et de déchiffrer les rôles des mannoprotéines contribuant à la persistance de Mtb, in vivo, et de comprendre les relations structure/fonction de la protéine-O-mannosyl transférase afin de guider des stratégies d’inhibition.

Équipe

Chercheurs-Enseignants chercheurs

Emeline Fabre (MCU, UPS)
Martine Gilleron (DR2, CNRS) 
Emilie Layre (CR, CNRS)
Jérôme Nigou (DR1, CNRS)
Michel Rivière (DR2, CNRS)
Alain Vercellone (MCU HC, UPS)
Isabelle Vergne (CR HC, CNRS)

Ingénieurs

Florian Boullée
Hanamée Faugeras
Marion Horta
Sébastien Nicolas
Sophie Zuberogoitia (IE, CNRS)

Post-doctorant

Albertus Viljoen

Doctorants

Sonia Belkai
Tamara Mičková
Héctor Mayoral Reyes
Chloé Rivière

Nos projets de recherche (en anglais)

Viljoen et al. (2023) Nanoscale clustering of mycobacterial ligands and DC-SIGN host receptors are key determinants for pathogen recognition. Sci Adv

Mosquera-Restrepo et al. (2022) A Mycobacterium tuberculosis fingerprint in human breath allows tuberculosis detection. Nat Commun

Blanc et al. (2017) Mycobacterium tuberculosis inhibits human innate immune responses via the production of TLR2 antagonist glycolipids. Proc Natl Acad Sci USA

Decout et al. (2017) Rational design of adjuvants targeting the C-type lectin Mincle. Proc Natl Acad Sci USA

Gilleron et al. (2016) Lysosomal lipases PLRP2 and LPLA2 process mycobacterial multiacylated lipid antigens and generate T cell stimulatory antigens. Cell Chem Biol

Liu, Tonini et al. (2013) Bacterial protein-O-mannosylating enzyme is crucial for virulence of Mycobacterium tuberculosisProc Natl Acad Sci USA

Les vésicules extracellulaires transportent les lipides immunomodulateurs mycobactériens vers les macrophages voisins. Vésicules de M. bovis BCG (vert), actine (rouge), noyau (bleu). © Pierre Boyer, Elodie Vega, Antonio Peixoto, Emilie Layre, Jérôme Nigou│IPBS│CNRS/UPS