2020-2025 : Une vision internationale

Les recherches menées à l’IPBS impliquent plus de 150 collaborations internationales.
La participation des équipes de recherche de l’IPBS à des réseaux de recherche européens et internationaux, l’accueil et la formation d’étudiants et de boursiers postdoctoraux étrangers, ainsi que l’échange soutenu de compétences avec des organisations de renommée internationale sont au cœur de la politique internationale de l’IPBS.
Cela favorise la visibilité internationale de l’IPBS et son attractivité au sein de l’Espace européen de la recherche (EER) et au-delà.

L’IPBS a participé à de nombreux réseaux de recherche européen du cinquième programme-cadre (PC5) à Horizon 2020, et est déjà impliqué dans les activités d’Horizon Europe (PC9). Au cours des dernières années, l’IPBS a participé à divers programmes européens, recruté des boursiers postdoctoraux de l’action Marie Skłodowska-Curie (MSCA) et formé des étudiants ERASMUS de deuxième et troisième cycles.

Le travail d’incitation et de soutien réalisé au cours des quatre dernières années s’est déjà traduit par une augmentation nette de la participation aux consortiums européens et par des résultats très positifs, tels que la première subvention de démarrage de l’ERC à l’IPBS (projet INFLAME), le financement ERA-NET sur la résistance antimicrobienne (JPI-AMR), la participation de l’IPBS aux projets TBVAC2020 et SMA-TB financés par H2020 (qui visent à élaborer des vaccins et des thérapies dirigées vers l’hôte contre la tuberculose), aux projets TBVAC-HORIZON, ITHEMYC, GOLIAT et ETAIN financés par Horizon Europe, et la participation au réseau doctoral européen Marie Skłodowska-Curie en protéomique/bio-informatique PROTrEIN.

Des actions bilatérales intra-européennes avec la Pologne, le Portugal, l’Espagne, le Royaume-Uni et d’autres pays de l’UE, ainsi que deux actions émergentes internationales PI-to-PI avec les Pays-Bas et l’Allemagne ont déjà porté leurs fruits. Une collaboration à long terme initiée avec l’université de Ljubljana et impliquant l’Institut d’oncologie de Ljubljana et l’université de Primorska (Slovénie) dans un laboratoire européen associé intitulé “Applications des champs électriques pulsés en biologie et en médecine” a été particulièrement remarquable.
Certaines équipes de l’IPBS sont également membres de programmes européens de coopération transfrontalière, par le biais du programme interrégional POCTEFA.

L’augmentation de la visibilité mondiale et de la mobilité des chercheurs a entraîné la participation de l’IPBS à de nombreux réseaux internationaux au-delà de l’Europe. Un partenariat international de recherche (IRP, ex. LIA) a été créé entre le CNRS et le CONICET (Argentine) et a récemment été renouvelé pour 4 années supplémentaires. Les groupes de l’IPBS bénéficient également de programmes de mobilité bilatérale, tels que les Partenariats Hubert Curien (PHC) Sakura avec le Japon, le PHC FASIC avec l’Australie, le programme de coopération ECOS-Sud France-Argentine, et le programme du Centre Franco-Indien pour la Promotion de la Recherche Avancée (CEFIPRA/IFCPAR), pour n’en citer que quelques-uns. Enfin, plusieurs groupes de recherche de l’IPBS sont impliqués dans des projets financés par le NIH et la Fondation Bill et Melinda Gates.

Pour la période 2021-2025, l’IPBS souhaite encore accroître sa coopération internationale en renforçant le cadre d’accueil des étudiants et chercheurs internationaux.

Isabelle Saves
Isabelle Saves

Head of international cooperation office